Cinq bonnes raisons d’aller au festival DésARTiculé

Cinq bonnes raisons d’aller au festival DésARTiculé

OUEST FRANCE 06/06/18

La 14e édition du festival dédié aux arts de la rue vient de débuter. Jusqu’au 8 juillet, vingt-neuf compagnies vont jouer dans dix communes, dont Moulins, temps fort du festival.

L’événement

Pour en prendre plein les yeux

29 compagnies, 34 spectacles différents, 55 représentations, dont 20 dans dix communes de Vitré communauté : la programmation de cette 14e édition du festival est riche. Théâtre de rue, concert jonglé, magie nouvelle et mentalisme, cirque acrobatique, danse, sieste sonore, fanfare, théâtre clownesque ou encore DJ et bal costumé… des spectacles de toutes formes, pour tous les âges et tous les goûts !

Pour aller dans les communes

Depuis plusieurs années, DésARTiculé essaime en pays de Vitré avec de mini-festivals, cette année dans neuf communes (lire par ailleurs). « Ce sont des temps festifs avec au minimum deux spectacles, où sont aussi impliquées des associations locales à qui reviennent les bénéfices de la buvette et de la restauration, explique Pascale Honoré, coresponsable de l’association Rue des arts, qui organise le festival. Cette année, il y a deux nouvelles communes : Pocé-les-Bois et Bais. »

Pour le temps fort à Moulins

C’est le berceau de DésARTiculé. Le temps d’un week-end, la petite commune, sa cour d’école, sa clairière, le petit champ, la place de l’Église, le pré, la cour de la salle… se transforment en véritables scènes à ciel ouvert. 35 représentations y seront jouées les 22 et 23 juin. De plus, le samedi 23 dans l’après-midi, il y aura aussi d’autres animations pour les enfants (coiffures mystérieuses, manège à propulsion parentale, maquillage…)

Pour des coups de coeur

Parmi les spectacles à découvrir : du mentalisme et de la magie nouvelle avec Évidences inconnues, « un spectacle qui garde son énigme jusqu’au bout », annonce Pascale Honoré. Mais aussi des formes « plus engagées », comme Matin Brun, où un homme raconte l’engrenage dans lequel il s’est laissé prendre, ou Boate, qui parle d’immigration.

Des spectacles « étonnants », comme Poilu, où un homme parle de ses passions pour les pommes de terre et la Première Guerre mondiale ; BPM, un concert jonglé.

Ou encore Des Habits et vous, une costumerie ambulante pour trouver la tenue parfaite pour ensuite aller s’amuser sur la piste au son des sets d’un DJ!

Parce qu’il n’y en aura pas l’an prochain

Rue des arts l’a déjà annoncé : il n’y aura pas de festival en 2019 (O.-F. du 26 mai). « Nous avons montré ce que nous sommes capables de faire, que les spectateurs circulent, ce que ça apporte aux communes… Nous tenons à diffuser les arts de la rue, à faire de la médiation culturelle et à accompagner la création culturelle, mais nous ne pouvons pas continuer comme cela. Nous avons besoin d’être accompagnés davantage, sur du fonctionnement et pour un projet culturel de territoire, par Vitré communauté. 2019 sera donc une année de co-construction », argumente Pascale Honoré.

 

Jusqu’au 8 juillet. Tarifs : gratuit pour les spectacles dans les communes (hors Moulins). À Moulins : 5 € vendredi 22 juin ; 10 € samedi 23 juin ; 12 € pass deux jours ; gratuit pour les moins de 14 ans. Possibilité de camping sur place. Renseignements et tous détails sur www.desarticule.fr


Leave a Reply

Abonnez-vous à notre newsletter

Rechercher