DésARTiculé en piste, avant une pause

  • 0

DésARTiculé en piste, avant une pause

Category:Accueil

OUEST FRANCE

Le festival DésARTiculé se déploiera du 5 juin au 8 juillet, sur le territoire de Vitré communauté. L’association Rue des Arts dévoile le programme et annonce aussi « une pause. »

La mobilisation

« 2018 a été une année difficile pour l’association, explique Pascale Honoré, coresponsable de Rue des Arts, association qui, depuis 2004, porte le festival des arts de la rue DésARTiculé. Nous avons organisé plusieurs rencontres avec les élus locaux pour les sensibiliser à la pertinence de notre projet et aux difficultés de sa mise en oeuvre. Ces réunions ont été énergivores et n’ont pas eu l’écho attendu malgré le soutien et l’engagement de nos communes partenaires et malgré la fréquentation en hausse du festival sur le territoire. Aujourd’hui, nous avons vraiment besoin d’un soutien moral, d’une écoute, d’un engagement et d’un accompagnement fort. »

Un projet de territoire

Rue des Arts défend, en effet, un projet culturel et artistique de territoire, dédié aux arts de la rue et visant l’accès à la culture pour tous. Il se décline autour de trois axes : le festival itinérant, des lieux de création pour les artistes ou résidences et des actions de médiation culturelle, etdes ateliers découverte, visant à se faire se rencontrer les artistes et les habitants. « Tout cela, c’est un travail à l’année, qui exige des moyens humains et matériels. »

L’association fonctionne aujourd’hui avec une équipe de quinze bénévoles (dont trois coresponsables) et un poste en contrat d’accompagnement à l’emploi, jusqu’en janvier 2019. « Cet emploi est à pérenniser. Il devient nécessaire de professionnaliser en partie l’équipe. Nous manquons de moyens pour entres autres, accueillir les compagnies ou entreposer le matériel. »

Un appel aux élus locaux

« Ce n’est pas une question d’usure, car notre projet, nous y croyons dur comme fer. Simplement, les limites du bénévolat sont atteintes. N’est-ce pas de la responsabilité des élus d’accompagner la société civile qui oeuvre à l’animation du territoire et au vivre ensemble ?»

Pour autant, cette « pause » en sera-t-elle vraiment une ? « Non car on va réinvestir notre énergie autrement, souligne encore Pascale Honoré. Le projet demeure. Comment le réaliser ? Sur quel territoire ? Sous quelles formes ? Nous avons besoin de réfléchir à tout cela. »

Une 15e édition est-elle envisageable ? « Tout dépendra de la réaction des élus locaux et de leur volonté de nous accompagner dans la mise en oeuvre de notre projet. »

 

Tout le programme sur le site www.desarticule.fr


Leave a Reply

Rechercher